AssethBOX

Excellente initiative de https://www.asseth.fr/ qui nous propose une image virtual box avec tous le nécessaire pour commencer à coder sur la blockchain ethereum :

Ethereum

  • geth
  • mist
  • parity
  • testrpc
  • populus
  • truffle
  • embark
  • dapple

Decentralized stuff

  • IPFS

Editors with solidity syntax

  • vim with solidity syntax
  • sublime-text-3

Useful common tools for developers

  • versioning : git, tig
  • monitoring : htop
  • shell : zsh with oh-my-zsh
  • terminal : terminator with plugins (git, virtualenv, virtualenvwrapper, ssh)
  • python : v2.7, v3.5, headers provided by python-dev
  • chat : slack
  • web : curl, wget, firefox, chromium
  • crypto : openssl
  • nodejs: node, npm

https://github.com/asseth/assethbox

Crypto & Blockchain : mes liens favoris

Voici quelques liens très utiles pour bien commencer dans le monde des cryptos et du cryptotrading

Plateformes d’échanges : 

Marché OTC (over the counter) / de gré à gré

Fournisseurs de données :

Analyse financière:

Actualité et presse :

 

Présentation du plugin chrome MetaMask pour la blockchain ethereum

MetaMask est une extension du navigateur internet Chrome. Son but premier est d’activer les applications Ethereum (les « Dapps ») directement depuis le navigateur. Metamask permet :

  • d’envoyer des transactions sur le réseau Ethereum depuis Chrome sans avoir de nœud Ethereum sur son ordinateur
  •  de mieux protéger son portefeuille Ethereum (les clés privées sont stockés sur MetaMask) et d’accéder plus rapidement à son portefeuille MyEtherWallet,
  • de renforcer en vous avertira si vous vous trouvez sur un site de phishing (le logiciel possède une base de données régulièrement mise à jour)

REX sur planethosteur.net

J’utilise depuis bientôt 5 ans l’hébergeur web planethoster pour mon blog, qui me sert de base de connaissance dans mon boulot. En effet, je capitalise sur dynamicration.com un certain nombre de productions que j’ai pu réaliser dans mes fonctions d’auditeur interne et d’architecte d’entreprise dans une grande banque.

Concernant mon retour d’expérience sur mon hébergement planethoster (hébergement mutualisé) je l’analyse sous 3 angles :

  • Offre technique et logicielle
  • Analyse des couts

L’offre technique et logicielle de l’hébergement web est très riche y compris en mutualisé (Hybride Multi) : capacité d’y mettre plusieurs domaines, simplicité de l’administration avec CPANEL, différentes options de sécurité disponibles

La supervision de l’infrastructure est excellente, en effet, il m’est arrivé qu’un de mes sites subisse une attaque sur le back office wordpress de type brut force, le service technique m’a déployé en « htacess » sur la page de login afin d’arrêter l’attaque, je n’imagine pas les conséquences si le support n’avait pas été là.

Sur l’uptime, il est simplement parfait, je n’ai à ce stade jamais constaté de coupure significative d’un de mes sites.

Sur les configurations, il y a tout ce qu’il faut, possibilité de choisir une version de php, sa base de données … tout cela de manière très simple depuis le panel d’administration

On peut également souscrire un nom de domaine, je n’ai pas testé cette offre, mais il ne fait nul doute qu’elle est à l’image du reste.

Concernant le cout d’hébergement, le prix de mon abonnement, au regard tant de la qualité de service, que de l’offre technique et logicielle proposée, le prix est imbattable ! En effet, pour tout ce que j’ai détaillé précédemment, je paye moins de 100 € par an.

Et enfin dernier petit avantage, on cumule des points fidélités qui permettent de réduire de quelques euros le prix de l’abonnement.

Un fidèle client parfaitement satisfait par planethoster qui a une expérience dans le web de bientôt 20 ans.

 

Exemple de charte d’audit interne

Voici un exemple de charte d’Audit interne produite pour un de mes employeurs du secteur bancaire

Charte d’audit

1. Preambule

Conformément aux normes professionnelles internationalement reconnues(*), l’audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour l’améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée.

L’audit interne aide l’entreprise XXX à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management, de maîtrise des risques et de contrôle interne. Il contribue ainsi à l’amélioration du gouvernement d’entreprise.

(*) tout particulièrement les normes de « l’Institute of Internal Auditors » (IIA) et les principes contenus dans la publication de la BRI  » Internal audit in banks and the supervisor’s relationship with auditors – Août 2001 « .

2. Indépendance et objectivité

L’audit interne est indépendant et les auditeurs internes effectuent leur travail avec objectivité.

2.1 Indépendance

2.1.1  Afin de disposer de l’indépendance nécessaire à l’exercice de ses fonctions, l’audit interne, placé sous l’autorité du Directeur de l’Audit, rend compte directement au Gouvernement de l’entreprise.

2.1.2 L’audit interne ne doit subir ni restriction dans son champ d’intervention, ni ingérence dans la réalisation de son travail.

2.2 Objectivité individuelle

Les auditeurs internes doivent avoir une attitude impartiale et dépourvue de préjugés, et éviter les conflits d’intérêts.

2.3 Atteintes à l’indépendance et à l’objectivité

2.3.1 Le Directeur de l’Audit veille, en prenant les mesures appropriées, à ce que l’objectivité ou l’indépendance des auditeurs internes ne soient jamais compromises, que ce soit dans les faits ou même en apparence seulement.

2.3.2 En particulier, les auditeurs internes ne peuvent auditer des opérations dont ils ont été responsables au cours des 12 mois qui précédent.

2.3.3 Les missions concernant des fonctions dont le Contrôleur général aurait la charge doivent être supervisées par une personne ne relevant pas de l’audit interne. Le déclenchement de ces missions est à l’initiative du Gouvernement de la Banque dans le cadre de la définition du programme d’audit annuel.

2.3.4 Le besoin d’indépendance n’interdit pas à l’audit interne de réaliser à titre accessoire des missions de conseil dans ses domaines de compétences, tout particulièrement en matière de contrôle interne. Les objectifs et les modalités des missions de conseil sont définis en concertation avec leur commanditaire.

3. Compétence et conscience professionnelles

Les missions doivent être remplies avec compétence et conscience professionnelles.

3.1 Les auditeurs internes doivent posséder les connaissances, le savoir-faire et les autres compétences nécessaires à l’exercice de leurs responsabilités individuelles.

3.2 L’audit interne doit posséder ou acquérir collectivement les connaissances, le savoir-faire et les autres compétences nécessaires à l’exercice de ses responsabilités.

3.3 Le Directeur de l’Audit veille à obtenir l’avis et l’assistance de personnes qualifiées si les équipes d’audit interne ne possèdent pas les connaissances, le savoir-faire ou toute autre compétence nécessaire pour s’acquitter des missions concernées.

4. Accès à l’information et respect de la confidentialité

L’audit interne a un droit d’accès direct et sans restriction à toute information disponible dans l’entreprise pour les besoins de ses missions, dans le respect des lois, des règlements et des règles déontologiques. Les membres de l’audit ont par conséquent le souci permanent du respect du secret professionnel.

5. Normes de fonctionnement

Le Directeur de l’Audit gère l’audit interne de façon à garantir que celui-ci apporte à l’entreprise XXX une valeur ajoutée.

5.1 Planification des missions

5.1.1 L’audit interne établit une planification fondée en priorité sur l’évaluation des risques. Le plan annuel peut comprendre des missions, éventuellement de conseil, proposées par les Directeurs généraux pour les questions relevant de leurs compétences.

5.1.2 Le Contrôleur général communique au Comité d’audit le programme d’audit, pour examen et avis. Il transmet ensuite ce document accompagné de l’avis du Comité et de l’évaluation des ressources nécessaires à sa réalisation au Gouvernement de la Banque pour approbation.

Tout changement important susceptible d’intervenir en cours d’exercice est soumis à la même procédure.

5.2 Règles et procédures

L’audit interne dispose de règles et procédures fournissant un cadre méthodologique conforme aux pratiques professionnelles.

5.3 Communication des résultats des missions

5.3.1 La communication doit être exacte, objective, claire, concise, constructive, complète et émise en temps utile.

5.3.2 Toute mission donne lieu à la rédaction d’un document écrit qui expose les objectifs et le champ de la mission, les conclusions et recommandations de l’audit, ainsi que, le cas échéant, les plans d’action élaborés par les services audités.

5.3.3 Les documents émis à l’issue des missions d’audit sont destinés au Gouvernement de l’entreprise XXX et aux responsables des entités auditées.

5.3.4 Le Comité d’audit prend périodiquement connaissance des principaux constats de l’Audit interne.

5.3.5 Les documents émis à l’issue des missions de conseil sont destinés à leur commanditaire, à charge pour celui-ci d’en informer le Gouvernement de la Banque. Toutefois, si à l’occasion de la mission un niveau de risque élevé est identifié, le Directeur de l’audit a la faculté, après information du commanditaire, d’en saisir directement le Gouvernement de l’entreprise XXX.

5.4 Suivi des Plans d’action

L’audit interne met en place et tient à jour un système permettant de surveiller périodiquement la suite donnée aux plans d’action acceptés par le management pour mettre en œuvre les recommandations des rapports.

5.5 Contrôle Qualité

L’audit interne met en oeuvre un processus lui permettant de surveiller et d’évaluer la qualité globale de ses travaux. Ce processus peut comporter des évaluations tant internes qu’externes. Rapport en est fait au Gouvernement de l’entreprise XXX.

6. Objectifs des missions

6.1 L’audit interne évalue le management des unités (gestion des hommes et des moyens), les systèmes de maîtrise des risques, le contrôle interne.

6.2 L’audit interne contribue ainsi à l’amélioration du gouvernement d’entreprise, entendu, selon la définition donnée par les organisations d’auditeurs internes, comme les processus par lesquels les objectifs de l’entreprise (ex. : Plan d’Entreprise), voire ses valeurs (ex. : déontologie), sont définis, communiqués et, enfin, réalisés ou préservés.

6.3 Il n’en demeure pas moins que chaque unité reste responsable de son management, de la gestion de ses risques et de son contrôle interne.

7. Relations avec les Commissaires aux Comptes

Les commissaires aux comptes ont pour responsabilité de donner une opinion sur les comptes de l’entreprise. Pour remplir cette mission, les auditeurs externes fondent en particulier leur opinion sur les travaux de l’audit interne. Par ailleurs, ils doivent porter une appréciation sur la qualité du système de contrôle interne dont l’audit interne est une composante.

Dans ce cadre, le Directeur de l’audit est attentif à la qualité de la coopération entre auditeurs externes et auditeurs internes.

Mécanique : vidange suzuki SVS 650

Voci un copié collé d’un post issue du forum binano que je conserve pour faire la vidange mon SVS 650 (modèle injection de 2004). ce tutot concerne un modèle nacked a carburateur, mais le principe est le même je mets juste 2,7L d’huile au lieu de 2,4L.

Matos nécessaire :
– 2,4L d’huile indice 10W40 Norme API SF ou API SG (semi-synthétique de préfèrence, puisque la boite marche moins bien avec de la 100 % synthèse).
– un filtre à huile,
– un joint en cuivre de diamètre intérieur 12 mm,
– une clé de 14 (plate ou cliquet avec douille),
– une clé à filtre,
– une bassine (ou un bidon de 5L coupé ouvert sur un côté),
– un carton de 1m x 1m environ.

Procédure :
La moto est sur la béquille latérale. Je vous conseil de changer le filtre à chaque fois que vous changez l’huile. Je vous conseil de placer un grand carton sous le moteur pour ne pas mettre de l’huile partout au cas où … Les outils Suzuki peuvent être utilisez, mais préférez des outils de meilleur qualité !!!

1- Faite tourner le moteur quelques instants, histoire de fluidifier l’huile. Ne le faites pas trop longtemps non plus, histoire de ne pas vous bruler par la suite. Si c’est en été par 30°C, ne vous cassez pas la tête et sautez à l’étape suivante.

2- Dévissez le bouchon du carter, situé sur le côté droit de la moto.

3- Placez votre bassine ou votre bidon coupé sous le moteur.

3- A l’aide de la clé de 14, débloquez la vis située sous le moteur et à droite quand on regarde la moto de face.

4- Dévissez la vis en vérifiant que la bassine est bien en dessous. Evitez d’échapper la vis dans la bassine …

5- Laissez couler l’huile usagée.

6- Pendant que l’huile s’écoule, débloquez le filtre à huile à l’aide de la clé à filtre.

7- Dévissez le filtre. Pendant cette opération, de l’huile va s’écouler du filtre et du carter. Veillez à ce que le bidon soit bien placé, c’est à dire en dessous du trou de vidange du moteur ET en dessous de l’emplacement du filtre.

8- Pendant que l’huile continue de s’écouler, préparez la vis et son nouveau joint ainsi que le nouveau filtre à huile dont il faut huiler le joint torique avec de l’huile neuve de préférence.

9- Pour que toute l’huile puisse s’écouler du carter, asseyez vous sur la moto et redressez là bien droite. Assurez vous que l’huile qui va (encore) s’écouler finisse son trajet dans la bassine. Patientez ainsi 1 ou 2 minutes. Ne démarrez pas le moteur …

10- Après avoir reposé la moto sur la latérale, passez un coup de chiffon sous le carter pour essuyer les traces et les gouttes d’huile. Dans la foulée, revissez la vis du carter. Bloquez là avec la clé de 14 MAIS SANS FORCER COMME UNE BRUTE. Un quart de tour après début du serrage, c’est à dire à partir du moment où la vis ne tourne plus aussi facilement.

11- Passez un coups de chiffon propre sur la portée de joint du filtre à huile pour essuyer les traces et les gouttes d’huile. Revissez le filtre. Serrez le à la main puis avec la clé à filtre (1/2 tour. Le joint s’écrase un peu et assure l’étanchéité).

12- On va maintenant verser l’huile dans le carter. Si vous n’avez le sens de la mesure, préparez soit un vieux doseur de cuisine, soit une bouteille en plastique avec les repères nécessaires pour placer dans le moteur 2,4L d’huile pile-poil. J’ai utilisé une bouteille de 2L et j’ai fait en deux fois : 2L + 0,4L = 2,4L. Faites vos petits calculs …

13- Versez l’huile dans le carter. N’en mettez pas à côté …

14- Passez un coup de chiffon propre sur l’ouverture de remplissage du carter. Revissez le bouchon de carter.

15- Démarrez le moteur une trentaine de secondes. Coupez le moteur, et après 1 ou 2 minutes, vérifiez le niveau d’huile en tenant la moto droite. Il doit se situer entre les repères L et F. S’il ne l’est pas, faites l’appoint. Si vous avez utilisé un doseur ou une bouteille (et que vous vous êtes pas chié dessus en faisant vos petits calculs) vous êtes au beau milieu des repères !

ALM : s’assure que les exigences sont couvertes par des cas de test

Pour s’assurer de la qualité de la phase de recette d’un projet ou d’une maintenance, il convient de vérifier que les exigences sont couvertes par des cas de test. Dans l’outil ALM, la fonctionnalité « traceability matrix » permet de réaliser ce contrôle en quelques clics.

 Mode opératoire :

Aller dans le module « requirements » et sélectionner dans l’onglet « view » l’option « traceability matrix » :

Configurer la matrice en sélectionnant le type d’exigences dont on cherche à déterminer la couverture. En général, il faut sélectionner :

  1. les exigences de type fonctionnel ;
  2. les exigences ayant un statut différent de « rejeté », « reporté » ou « abandonné » ;
  3. les exigences intégrées à un lot donné (facultatif).

Sélectionner les exigences non couvertes par des tests en paramétrant le filtre « filter by linked requirements » de la manière suivante :

Les exigences non couvertes par un cas de test sont alors listées. Il est également possible d’exporter le résultat sous Excel avec la fonction « Generate Traceability Matrix » :