Mon billet tardif sur le salon vivatech

Le salon Viva Technology a rassemblé, du 9 au 11 mai, 13 000 startups, a conduit plus d’une centaine de conférences et tables rondes réunissant au total plus de 120 000 visiteurs.

Le thématique principale cette année est la « tech for good », c’est-à-dire l’innovation technologique au service d’un monde meilleur : lutte contre la pauvreté, contre le réchauffement climatique, pour l’égalité entre les sexes, pour une consommation responsable.

Ainsi de nombreuses startups se positionnaient dans les secteurs d’activité : smart cities, transport, médecine, qualité de vie …

Les startups rencontrées par thématiques

Blockchain :

  • VeChain lancé en 2015 est une blockchain visant à lutter contre la contrefaçon en permettant d’assurer une traçabilité de bout en bout sur des produits de luxe les plus demandés tels que la maroquinerie ou le vin. VeChain cherche ainsi à connecter la blockchain au monde du commerce. La traçabilité des produits est assurée grâce à un système d’étiquetage avec puce ou QR code qui attribue une identité unique à chaque produit garantissant leur authenticité. À tout moment, les produits peuvent être scannés par un consommateur avec son smartphone pour accéder aux informations détaillées. Initialement basé sur la blockchain ethereum, VeChain dispose aujourd’hui de sa propre technologie.
  • Pellar solution : blockchain ayant une capacité de traitement de 10 000 transactions par secondes avec une latence d’une seconde. Ces performances sont très nettement supérieures à Bitcoin (7 transactions / secondes) et Ethereum (15 transactions / seconde).  Pellar propose aussi du conseil pour accompagner les entreprises dans l’adoption de la blockchain (porte-monnaie, banque, e-commerce …)
  • Ledger : licorne française de près de 200 collaborateurs qui développe et commercialise  un portefeuille hardware (hardware wallet) sous forme de clé USB permettant de stocker de manière sécurisé un large panel de crypto monnaies
  • C-point est une startup chinoise qui développe des programmes de fidélités sur la blockchain en mode SaaS. La solution utilisateurs de convertir et de transférer de manière quasi instantanée leurs points de fidélité accumulés en bénéficiant des avantages de la blockchain : transparence, sécurité, suivi temps réel …

Token invest est une startup immobilière qui « tokenise » des actifs immobiliers,  c’est-à-dire offre la possibilité de les découper via des token représentant des parts qui ensuite seront mise en vente sur le marché a des investisseurs différents.  L’entreprise accompagne ses clients dans la mise en œuvre des pré-requis techniques et commerciaux pour réaliser les transactions de vente et d’achat sur la blockchain.

Ressources Humaines :

  • Supermood : solution SaaS sur PC et smartphone permettant de « prendre le pouls de l’entreprise » en mesurant de la motivation du salarié et son bien-être au travail. Trois modules sont disponibles :
    • SuperScore : toutes les semaines des sondages anonymes sont adressées aux salariés afin de détecter les points faibles et les points forts de la société. Il s’agit d’u baromètre de la motivation et du bien-être.
    • SuperFeedback : permet la création de campagnes de sondages destinées à récolter automatiquement les feedbacks utiles des, à les analyser et à les transformer en rapports clairs et précis comprendre ce qui se passe dans chaque équipe et améliorer ainsi  l’engagement au travail
    • SuperLike : permet aux collaborateurs d’exprimer leur reconnaissance à leurs pairs
  • 2spark : est une plate-forme numérique en SaaS de gestion de l’engagement au changement qui s’appuie sur l’intelligence artificielle, les sciences cognitives et la gamification. Le principe est simple : 1 minute et 2 questions par jour pour faire de l’acculturation et du réengagement des collaborateurs.
  • PayFit : solution SaaS de gestion de paie automatisée (d’autres modules existent aussi sur les notes de frais, absences …) qui s’occupe des déclarations sociales de chaque employé. PayFit a développé son propre langage de programmation qui lui a permis d’intégrer le code du Travail et les conventions collectives pour rendre la gestion de la paie et des déclarations sociales automatique et toujours à jour. L’objectif est de réduire le cout d’édition du bulletin de paie ainsi que les non conformités.
  • Beedeez : plateforme SaaS de Mobile Learning qui crée des « capsules de connaissances » faciles à assimiler visant un ancrage des connaissances sur le long terme. La plateforme est collaborative et permet grâce à la plateforme de création de contenu aux collaborateurs de centraliser leurs connaissances afin de les transmettre et les diffuser aux autres.
  • Moovone est une plateforme digitale de coaching professionnel qui permet au manager de développer leurs compétences comportementales.

Cyber sécurité :

  • Quarkslab fondé en 2011 évolue dans des activités spécialisées en cyber sécurité notamment en vulnerability assessment, vulnerability assessement, reverse engineering … La startup propose aussi différentes prestations de conseils notamment pour sécuriser ses données
  • Crypto Quantique : entreprise proposant une solution hardware offrant des fonctionnalités d’authentification et chiffrement hautement sécurisées basées sur l’informatique quantique

Système et moyens de paiements :

  • Proppos fast pay est une solution visant à uberiser les caisses dans la restauration collective en remplaçant le personnel de caisse par une caméra avec système de reconnaissance optique qui va calculer et facturer le montant du plateau . Il s’agit d’une solution en SaaS dont le business model repose sur un tarif forfaitaire de 2.5% du montant de la transaction.
  • Jaab est système de paiement sans contact, destiné aux enfants, se présentant sous la forme d’un porte-clefs équipé d’une puce de paiement sans contact. Les parents alimentent le compte et contrôle les dépenses depuis une appli mobile.

Divers :

  • Nosoft startup française qui propose un outil permettant de créer des apps mobile en mode uniquement graphique, c’est-à-dire qu’aucune compétences en développement est nécessaire pour créer une application. On choisit un modèle d’application / template (carte, contact, formulaire …), qu’on personnalise tant pour le design (texte, image, actions, disposition) que par l’ajout de nouvelles fonctionnalités. On fabrique une app comme un jeu de lego.
  • Dreem & urgonight : deux  startups concurrentes proposant un bandeau/casque permettant d’analyser le sommeil (activité cérébrale, fréquence cardiaque, mouvements, …) afin de proposer un programme sur mesure permettant de retrouver un sommeil  de qualité : endormissement plus rapide, moins de réveils nocturnes, sommeil profond …
  • Helper drone : Atos et Azur Drones proposent une plateforme complète pour automatiser et optimiser les livraisons de médicaments et autres produits médicaux entre hôpitaux ou au sein même d’un hôpital par le biais de drones. Le projet couvre déjà les hôpitaux de Paris et le CHU de Nantes

Questionnaire de connaissance et expérience sur Euronext Growth (ex-Alternext) ou d’Euronext Access (ex-Marché libre)

Voici les questions et réponses (évidentes) que le banques posent de manière systmétique avant de commencer a trader sur Growth et Euronext Access

Euronext Growth (ex-Alternext) et Euronext Access (ex-Marché libre) sont-ils des marchés réglementés et très liquides ? NON

Les valeurs cotées sur Euronext Access (ex-Marché libre) sont-elles généralement plus volatiles que celles cotées sur Euronext Paris ? OUI

Est-il risqué de passer un ordre dit « au marché » sur des titres très peu liquides ? OUI

Dans le cadre de vos investissements, avez-vous l’habitude de vous renseigner sur l’actualité économique et financière ? Oui, régulièrement

Au cours des 12 derniers mois, combien de transactions avez-vous réalisé sur Euronext Growth (ex-Alternext) et Euronext Access (ex-Marché libre) ? Plus de 6 transactions

Avez-vous déjà réalisé sur Euronext Growth & Euronext Access des pertes importantes au regard de votre situation financière ? NON

AssethBOX

Excellente initiative de https://www.asseth.fr/ qui nous propose une image virtual box avec tous le nécessaire pour commencer à coder sur la blockchain ethereum :

Ethereum

  • geth
  • mist
  • parity
  • testrpc
  • populus
  • truffle
  • embark
  • dapple

Decentralized stuff

  • IPFS

Editors with solidity syntax

  • vim with solidity syntax
  • sublime-text-3

Useful common tools for developers

  • versioning : git, tig
  • monitoring : htop
  • shell : zsh with oh-my-zsh
  • terminal : terminator with plugins (git, virtualenv, virtualenvwrapper, ssh)
  • python : v2.7, v3.5, headers provided by python-dev
  • chat : slack
  • web : curl, wget, firefox, chromium
  • crypto : openssl
  • nodejs: node, npm

https://github.com/asseth/assethbox

Crypto & Blockchain : mes liens favoris

Voici quelques liens très utiles pour bien commencer dans le monde des cryptos et du cryptotrading

Plateformes d’échanges : 

Marché OTC (over the counter) / de gré à gré

Fournisseurs de données :

Analyse financière:

Actualité et presse :

 

Présentation du plugin chrome MetaMask pour la blockchain ethereum

MetaMask est une extension du navigateur internet Chrome. Son but premier est d’activer les applications Ethereum (les « Dapps ») directement depuis le navigateur. Metamask permet :

  • d’envoyer des transactions sur le réseau Ethereum depuis Chrome sans avoir de nœud Ethereum sur son ordinateur
  •  de mieux protéger son portefeuille Ethereum (les clés privées sont stockés sur MetaMask) et d’accéder plus rapidement à son portefeuille MyEtherWallet,
  • de renforcer en vous avertira si vous vous trouvez sur un site de phishing (le logiciel possède une base de données régulièrement mise à jour)

REX sur planethosteur.net

J’utilise depuis bientôt 5 ans l’hébergeur web planethoster pour mon blog, qui me sert de base de connaissance dans mon boulot. En effet, je capitalise sur dynamicration.com un certain nombre de productions que j’ai pu réaliser dans mes fonctions d’auditeur interne et d’architecte d’entreprise dans une grande banque.

Concernant mon retour d’expérience sur mon hébergement planethoster (hébergement mutualisé) je l’analyse sous 3 angles :

  • Offre technique et logicielle
  • Analyse des couts

L’offre technique et logicielle de l’hébergement web est très riche y compris en mutualisé (Hybride Multi) : capacité d’y mettre plusieurs domaines, simplicité de l’administration avec CPANEL, différentes options de sécurité disponibles

La supervision de l’infrastructure est excellente, en effet, il m’est arrivé qu’un de mes sites subisse une attaque sur le back office wordpress de type brut force, le service technique m’a déployé en « htacess » sur la page de login afin d’arrêter l’attaque, je n’imagine pas les conséquences si le support n’avait pas été là.

Sur l’uptime, il est simplement parfait, je n’ai à ce stade jamais constaté de coupure significative d’un de mes sites.

Sur les configurations, il y a tout ce qu’il faut, possibilité de choisir une version de php, sa base de données … tout cela de manière très simple depuis le panel d’administration

On peut également souscrire un nom de domaine, je n’ai pas testé cette offre, mais il ne fait nul doute qu’elle est à l’image du reste.

Concernant le cout d’hébergement, le prix de mon abonnement, au regard tant de la qualité de service, que de l’offre technique et logicielle proposée, le prix est imbattable ! En effet, pour tout ce que j’ai détaillé précédemment, je paye moins de 100 € par an.

Et enfin dernier petit avantage, on cumule des points fidélités qui permettent de réduire de quelques euros le prix de l’abonnement.

Un fidèle client parfaitement satisfait par planethoster qui a une expérience dans le web de bientôt 20 ans.

 

Exemple de charte d’audit interne

Voici un exemple de charte d’Audit interne produite pour un de mes employeurs du secteur bancaire

Charte d’audit

1. Preambule

Conformément aux normes professionnelles internationalement reconnues(*), l’audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour l’améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée.

L’audit interne aide l’entreprise XXX à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management, de maîtrise des risques et de contrôle interne. Il contribue ainsi à l’amélioration du gouvernement d’entreprise.

(*) tout particulièrement les normes de « l’Institute of Internal Auditors » (IIA) et les principes contenus dans la publication de la BRI  » Internal audit in banks and the supervisor’s relationship with auditors – Août 2001 « .

2. Indépendance et objectivité

L’audit interne est indépendant et les auditeurs internes effectuent leur travail avec objectivité.

2.1 Indépendance

2.1.1  Afin de disposer de l’indépendance nécessaire à l’exercice de ses fonctions, l’audit interne, placé sous l’autorité du Directeur de l’Audit, rend compte directement au Gouvernement de l’entreprise.

2.1.2 L’audit interne ne doit subir ni restriction dans son champ d’intervention, ni ingérence dans la réalisation de son travail.

2.2 Objectivité individuelle

Les auditeurs internes doivent avoir une attitude impartiale et dépourvue de préjugés, et éviter les conflits d’intérêts.

2.3 Atteintes à l’indépendance et à l’objectivité

2.3.1 Le Directeur de l’Audit veille, en prenant les mesures appropriées, à ce que l’objectivité ou l’indépendance des auditeurs internes ne soient jamais compromises, que ce soit dans les faits ou même en apparence seulement.

2.3.2 En particulier, les auditeurs internes ne peuvent auditer des opérations dont ils ont été responsables au cours des 12 mois qui précédent.

2.3.3 Les missions concernant des fonctions dont le Contrôleur général aurait la charge doivent être supervisées par une personne ne relevant pas de l’audit interne. Le déclenchement de ces missions est à l’initiative du Gouvernement de la Banque dans le cadre de la définition du programme d’audit annuel.

2.3.4 Le besoin d’indépendance n’interdit pas à l’audit interne de réaliser à titre accessoire des missions de conseil dans ses domaines de compétences, tout particulièrement en matière de contrôle interne. Les objectifs et les modalités des missions de conseil sont définis en concertation avec leur commanditaire.

3. Compétence et conscience professionnelles

Les missions doivent être remplies avec compétence et conscience professionnelles.

3.1 Les auditeurs internes doivent posséder les connaissances, le savoir-faire et les autres compétences nécessaires à l’exercice de leurs responsabilités individuelles.

3.2 L’audit interne doit posséder ou acquérir collectivement les connaissances, le savoir-faire et les autres compétences nécessaires à l’exercice de ses responsabilités.

3.3 Le Directeur de l’Audit veille à obtenir l’avis et l’assistance de personnes qualifiées si les équipes d’audit interne ne possèdent pas les connaissances, le savoir-faire ou toute autre compétence nécessaire pour s’acquitter des missions concernées.

4. Accès à l’information et respect de la confidentialité

L’audit interne a un droit d’accès direct et sans restriction à toute information disponible dans l’entreprise pour les besoins de ses missions, dans le respect des lois, des règlements et des règles déontologiques. Les membres de l’audit ont par conséquent le souci permanent du respect du secret professionnel.

5. Normes de fonctionnement

Le Directeur de l’Audit gère l’audit interne de façon à garantir que celui-ci apporte à l’entreprise XXX une valeur ajoutée.

5.1 Planification des missions

5.1.1 L’audit interne établit une planification fondée en priorité sur l’évaluation des risques. Le plan annuel peut comprendre des missions, éventuellement de conseil, proposées par les Directeurs généraux pour les questions relevant de leurs compétences.

5.1.2 Le Contrôleur général communique au Comité d’audit le programme d’audit, pour examen et avis. Il transmet ensuite ce document accompagné de l’avis du Comité et de l’évaluation des ressources nécessaires à sa réalisation au Gouvernement de la Banque pour approbation.

Tout changement important susceptible d’intervenir en cours d’exercice est soumis à la même procédure.

5.2 Règles et procédures

L’audit interne dispose de règles et procédures fournissant un cadre méthodologique conforme aux pratiques professionnelles.

5.3 Communication des résultats des missions

5.3.1 La communication doit être exacte, objective, claire, concise, constructive, complète et émise en temps utile.

5.3.2 Toute mission donne lieu à la rédaction d’un document écrit qui expose les objectifs et le champ de la mission, les conclusions et recommandations de l’audit, ainsi que, le cas échéant, les plans d’action élaborés par les services audités.

5.3.3 Les documents émis à l’issue des missions d’audit sont destinés au Gouvernement de l’entreprise XXX et aux responsables des entités auditées.

5.3.4 Le Comité d’audit prend périodiquement connaissance des principaux constats de l’Audit interne.

5.3.5 Les documents émis à l’issue des missions de conseil sont destinés à leur commanditaire, à charge pour celui-ci d’en informer le Gouvernement de la Banque. Toutefois, si à l’occasion de la mission un niveau de risque élevé est identifié, le Directeur de l’audit a la faculté, après information du commanditaire, d’en saisir directement le Gouvernement de l’entreprise XXX.

5.4 Suivi des Plans d’action

L’audit interne met en place et tient à jour un système permettant de surveiller périodiquement la suite donnée aux plans d’action acceptés par le management pour mettre en œuvre les recommandations des rapports.

5.5 Contrôle Qualité

L’audit interne met en oeuvre un processus lui permettant de surveiller et d’évaluer la qualité globale de ses travaux. Ce processus peut comporter des évaluations tant internes qu’externes. Rapport en est fait au Gouvernement de l’entreprise XXX.

6. Objectifs des missions

6.1 L’audit interne évalue le management des unités (gestion des hommes et des moyens), les systèmes de maîtrise des risques, le contrôle interne.

6.2 L’audit interne contribue ainsi à l’amélioration du gouvernement d’entreprise, entendu, selon la définition donnée par les organisations d’auditeurs internes, comme les processus par lesquels les objectifs de l’entreprise (ex. : Plan d’Entreprise), voire ses valeurs (ex. : déontologie), sont définis, communiqués et, enfin, réalisés ou préservés.

6.3 Il n’en demeure pas moins que chaque unité reste responsable de son management, de la gestion de ses risques et de son contrôle interne.

7. Relations avec les Commissaires aux Comptes

Les commissaires aux comptes ont pour responsabilité de donner une opinion sur les comptes de l’entreprise. Pour remplir cette mission, les auditeurs externes fondent en particulier leur opinion sur les travaux de l’audit interne. Par ailleurs, ils doivent porter une appréciation sur la qualité du système de contrôle interne dont l’audit interne est une composante.

Dans ce cadre, le Directeur de l’audit est attentif à la qualité de la coopération entre auditeurs externes et auditeurs internes.